cave en Bourgogne
Tourisme

Le canal de Bourgogne : un attrait touristique en plein boum

La Bourgogne contient le plus grand réseau de canaux et de rivières de France avec ses 1000 km de voies navigables qui ne font que ravir les plaisanciers et les marins d’eau douce. Le canal de Bourgogne, une voie royale que l’on emprunte pour découvrir la région est un attrait touristique en plein essor. Celui-ci long de 242 km abrite un trésor unique dont un tunnel souterrain de 3333 mètres de long ainsi que 189 écluses et de nombreux ponts et canaux. Ce tunnel permet de franchir la ligne de partage des eaux qui se trouve entre les bassins du Rhône et de la Seine. Le point le plus élevé du canal se situe à Pouilly en Auxois, en Côte d’Or, à une altitude de 378 mètres, ce qui lui en fait le plus haut canal de France. Le canal de Bourgogne assure la liaison de la vallée de la Saône et la vallée de l’Yonne.

Historique du canal de Bourgogne

Le projet du canal de Bourgogne est né au 16ème siècle mais son creusement n’a lieu qu’en 1775 sous l’égide de Louis XV. Les travaux commencent à Migennes dans l’Yonne et aboutissent à Saint Jean de Losne en Côte d’Or, entre lesquels 189 écluses doivent être franchis. Une partie du canal, du Dijon à Saint Jean de Losne, était pour la première fois navigable en 1808, alors que le chantier, une véritable prouesse technique des ingénieurs, n’est totalement achevé qu’en 1832. Cette voie d’eau a été pensée pour servir de trafic industriel et commercial reliant Paris et le sud de la France mais n’a pas arrivé à atteindre le but escompté.

En effet, l’ouverture du canal de Bourgogne se coïncide juste quelques années avant l’arrivée du chemin de fer, en conséquence, l’usage de cette voie d’eau s’est beaucoup freiné, ce qui la rend obsolète bien que les écluses aient été réaménagés en 1882.

Le canal de Bourgogne, un véritable atout touristique

La voûte de Pouilly en Auxois, où le croisement de deux péniches est impossible, devient le centre d’intérêt touristique de la région. Il s’agit d’un ouvrage d’art de renom grâce aux paysages exceptionnels qu’il traverse. Tout au long du parcours, les visiteurs peuvent apprécier de nombreux sites remarquables tels que les châteaux Renaissance d’Ancy le Franc et de Tanlay, la ville de Dijon capitale des ducs de Bourgogne, l’abbaye cistercienne de Fontenay, le site archéologique d’Alesia, le village médiéval de Châteauneuf en Auxois.

Le moyen idéal de contempler ce magnifique itinéraire est de naviguer à bord d’un bateau sans permis ou une péniche permettant de se déplacer à son rythme, franchir les écluses sereinement et s’approcher du rive pour découvrir un lieu d’intérêt.

L’autre moyen consiste à prendre la véloroute du canal de Bourgogne, un moyen de déplacement idéal pour ceux qui aiment le vélo, en empruntant l’ancien chemin de halage entre Migennes et Dijon. Ceux qui aiment la baignade peuvent profiter des réservoirs de Grosbous, Panthier et Tillot qui se versent jusqu’au canal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *